[DS2.0] Les « Striders »

with Aucun commentaire

(STrideR) (Special Tactics and Reconnaissance)

Les STRIDER  sont des agents dépendants directement du concile de l’Alliance et en charge de missions spéciales pour le concile. Leur rôle pourrait s’apparenter à celui des marshals de GALPOL, mais avec une autorité directe du Concile, ce qui les places à un rang au-dessus de toute force de police, militaire ou de tout gouvernement affilié à l’Alliance.

Si théoriquement, c’est le cas, il existe des gardes fous pour empêcher l’interventionnisme d’un agent ou du concile au niveau politique de chaque gouvernement, qui même s’ils sont membres de l’alliance conserve une certaine latitude sur la gestion de leur politique interne.

Il n’empêche que même ces derniers peuvent craindre une enquête sur des malversations politique à grande échelle, qui pourrait être remonté à l’Alliance, avec les effets qui s’ensuivent.

Battlelords et Striders

Il est arrivé, et il arrivera surement encore qu’un ou plusieurs Strider fasse équipe avec un ou plusieurs Battlelords, soit parce que l’enquête de l’Alliance touche le codex, soit parce que leurs buts sont communs, ou simplement parce que le Strider a besoin d’une force armée « neutre » et que l’Alliance ne peut lui fournir dans un délai raisonnable. Dans ce genre de cas, c’est toujours l’Alliance qui prend en charge les frais induits.

À l’origine

À l’origine les Striders avaient été créés pour enquêter sur la corruption rampante qui a gangrené l’alliance à une certaine époque, impliquant de très hauts fonctionnaires et qui faisait peser une chape de plomb sur toutes les instances en charge de l’enquête. Cette décision prise directement au sein du concile a permis très rapidement de remonter la piste de la corruption, malgré les tentatives d’intimidation, puis de meurtre sur les striders. L’enquête ne s’est jamais finalisée, la confédération (suspect principal dans l’affaire) ayant décidé subitement de quitter l’Alliance. D’autres mondes « mouillés » eux aussi dans la corruption furent abandonnés à leur sort par la Confédération  et durent répondre de leurs actes. Un grand nettoyage eu lieu peu de temps après et de nouvelles désignations de membres du concile suivirent.

Moyens

Sans être illimité, le concile alloue un budget conséquent aux Striders, qui ont l’avantage d’être peu nombreux. Outre le fait de pouvoir profiter des services de Galpol ou des Forces Armées de l’Alliance (AAF), le concile leur permet l’allocation de vaisseaux divers parmi les plus récents et les mieux équipés. De même leurs allocations leur permettent de s’équiper de matériel dernier cri et ils ont souvent la primeur de certains prototypes avant qu’ils ne soient officialisés auprès de l’Alliance.