[DS2.0] L’organisation administrative Terrienne

with Aucun commentaire

Contrairement à ce que l’on pourrait croire toute la terre ne s’est pas rangée derrière un gouvernement unique (United Government). Certains pays, parties de pays ont refusé de rejoindre la nouvelle organisation internationale (à la grande surprise des Mutzachans qui ont commencé à se poser des questions d’ailleurs).

L’organisation mondiale actuelle est la renaissance des Nations Unies qui gère les échanges et les relations entre les différentes nations. Depuis 148 ans les différentes nations ont appris à vivre ensemble et l’UN est plus en charge des échanges avec les autres cultures via l’Alliance ou avec les non membres de l’UN.

L’UN est aussi en charge de la UNDF (United Nation Defense Force) en charge de la protection de la Terre et de ses colonies. Elle gère aussi SOLAPOL la police « Terrienne ».

L’UN siège au Dome Amstrong sur la Lune.

Les représentants de l’UN étant trop nombreux et les relations avec les non membres trop complexes pour interagir avec l’Alliance, un Gouvernement Unifié (UG) a été mis en place. Il est la voix de l’UN auprès de l’Alliance. Officiellement il est censé représenter la voix de l’UN (et donc de ses représentants) mais dans la réalité les échanges se font dans les deux sens. Un Comité Ethique (Ethical Comitee) a été mis en place pour veiller à ce que ni UN, ni UG ne prennent une ascendance ou une liberté face à leurs obligations.

L’UN chapeaute ensuite un ensemble de Conseils (Boards) et de Cabinets (Ministries) dédiés à un pan de l’administration. Les Conseils comprennent des conseillers spécialisés et ont un but informatif et consultatif, tandis que le cabinet correspondant a un but décisionnel. Par exemple le Conseil Scientifique regroupe l’ensemble des spécialistes scientifiques dans leur milieu et il travaille main dans la main avec le Cabinet Scientifique qui prend des décisions au niveau de l’UN, décisions validées ou non par l’UN et l’UG (elle même en relation avec l’Alliance).

Mars est officiellement membre de l’UN, mais son gouvernement, fortement noyauté par les différentes corporations présentes, a tendance à trainer des pieds dans beaucoup de décisions.

Parmi les pays non membre de l’UN on peut citer :
– Singapour : qui se veut être une sorte d’état indépendant, propice au secret bancaire et à la contrebande et allié direct des Corporations.
– La Nouvelle République Socialiste Soviétique (NRSS) : Sécession des purs et durs communistes de la Russie qui ont profité de l’admission pour réclamer leur indépendance et des Terres (Sud de la Russie actuelle, près dela Mongolie), protégés par les accords de paix de l’admission au grand dam de la Russie.
– La Suisse : toujours neutre elle n’est pas membre à plein temps de l’UN, se contentant d’un statut spécial.
– Divers mini états d’europe centrale, d’amérique du sud, d’afrique, généralement dirigé par des dictateurs qui n’ont pas voulu perdre leur pouvoir.

Ces « non membres » ne posent pas de problèmes si ce n’est le non respect des règles, entre autre commerciales, établies par l’UN, le seul point noir est la volonté de Mars de devenir le nouveau point central de SOL auprès de l’Alliance. Si Mars est plutôt supporté par les Orions, les autres civilisations membres de l’Alliance ne voit pas cela d’un bon oeil.

Les « mondes » faisant partie de l’UN sont classifiés dans 3 statut différents
– Mondes centraux : Ce sont les planètes ou colonies (ie possédant un gouvernement dédié) qui existaient avant l’Admission.
– Mondes frontières : Ce sont les colonies déjà établies mais se situant un une distance qui pour le moment rend impossible des échanges suffisamment rapide pour maintenir un niveau social, économique ou administratif identique aux mondes centraux.
– Mondes non alignés : Ce sont des colonies en devenir, ou des colonies établies n’ayant jamais rejoint l’UN mais qui sont considérées (à de rares cas) comme liés à l’UN.
Par exemple certaines colonies pre-admission ne sont pas représentées directement au niveau de l’Alliance parce qu’elles ont soit choisi de ne pas rejoindre l’Alliance, soit parce qu’elles n’ont pas de gouvernement unique reconnu.