[DS2.0] Freeport

with Aucun commentaire

Freeport est la plus grande station commerciale indépendante à ce jour. Située dans le système Sagitta Prime, un système binaire (2 soleils) dotés de 5 planètes, toute inhospitalière et même considérées comme mortes, le tout entouré d’une ceinture d’astéroides.

Il y a 2000 ans une équipe d’explorateur Mutzachan découvrit un objet, depuis lié aux précurseurs, en orbite entre Sagitaria Prime et Sagitaria 2. Cet objet, gigantesque de 30 km de haut pour 5 de section était une grosse colonne d’une matière ressemblant à de la pierre, apparemment fortement abimé par des impacts météoriques. Des équipages Chatilians et Mutzachans commencèrent à s’intéresser à l’objet apparemment partiellement creux, mais il leur fallut déjà plusieurs dizaines d’années pour réussir à entrer. Des « camps » commencèrent donc à s’installer à la surface. Puis au fur et à mesure du temps d’autres civilisations à la recherche d’informations sur les Précurseurs vinrent s’installer. Au fil des années et très rapidement des « couches » supplémentaires de « station » vinrent s’ajouter, d’autant plus rapidement que le système s’avérait particulièrement riche en minerais divers.

L’exploration elle s’avéra particulièrement décevante. La colonne semble bien contenir des centaines de pièces mais sans aucun moyen de passer de l’une à l’autre. La matière utilisée est particulièrement solide et épaisse et nécessite des dizaines d’années pour être percée. A ce jour toutes les pièces découvertes (on pense qu’environ 30 % de la colonne a été explorée) étaient déespérément vide, sans atmosphère, sans traces, ni bactéries, ni marquages, rien. Actuellement un seul projet officiel existe encore, soutenu par l’Alliance et il consiste à creuser tout droit pour essayer de rejoindre le noyau de la colonne qui semble être d’une densité différente.
Beaucoup d’explorateurs étant morts suite à des fouilles mal controlées, la plupart des accès ont été condamnés et les permis d’exploration sont délivrés au compte goutte. Ce qui n’empêche pas de nombreux Freeportiens de tenter leur chance dans l’espoir de trouver LA pièce qui contriendrait des reliques.

La station a continué à se développer au fil des années comme point de rencontre entre civilisations, membres de l’Alliance ou pas. Le système se situant dans la Bordure Commerciale (un ruban virtuel regroupant toutes les stations et planètes commerciales et d’où partent la plupart des routes commerciales. La surface de la station augmente ainsi de plusieurs centaines de mètres carrés tous les ans avec l’arrivée et l’installation de nouveaux habitants.

La station abrite ainsi environ 27 millions d’habitants représentants presque toutes les civilisations découvertes à ce jour, membre de l’alliance ou pas, répartis sur des biomes adaptés à leurs conditions de vie, sur une surface de 312 500 km2 environ. Néanmoins les zones les plus centrales sont peu peuplées, souvent à l’abandon, se trouvant trop éloignées de la « surface » de la station, là où se trouvent les nouveaux arrivants et les structures les plus récentes.

Freeport au fil des années est devenu labyrinthique. Aucun plan officiel n’existe et de fait les habitants ont tendance à rester dans leur « espace » connus. Ceux qui doivent circuler plus « profondémment » s’assure d’avoir un système leur permettant de retracer leur chemin pour rentrer et d’avoir un scaphandre ou système de survie, ne sachant jamais s’ils ne vont pas mettre les pieds dans un espace exposé au vide spatial ou riche en méthane ou autre atmosphère importante pour une civilisation. On estime à 15 km la section autour du moyeu central qui est partiellement ou complètement abandonnée et où seuls quelques désespérés s’aventurent à la recherche de matériel de récupération pour se faire un peu d’argent. Coupant quelque fois des systèmes actuels reposant sur des constructions plus anciennes au grand dam des techniciens.

Freeport héberge aussi le système central informatique pour la Banque de l’Alliance et génère donc un va et vient continuel de vaisseau et sonde « courriers » en charge de mettre à jour les différents hub de données des autres succursales bancaires.

De part de sa position privilégiée au sein de la Bordure Commerciale, Freeport héberge aussi des bureaux représentatif de nombreuses corporations, groupes mercenaires et freelance, opérateurs et vendeurs de vaisseaux spatiaux. D’ailleurs entre Sagitaria 4 et Sagitaria 5 se trouve un des plus gros cimetière de vaisseaux de l’univers autour duquel se sont installés des centaines de revendeurs de pièces détachées ou de vaisseaux. Chacun garde jalousement son territoire et le FS (Freeport Security) y intervient régulièrement pour empêcher des règlements de compte entre revendeurs ou petits malins ayant pensé pouvoir se fournir en vaisseau gratuitement.

Dans le système les opérations de minage, aussi bien au niveau des planètes (hormis Sagitarian 5 qui, trop proche du soleil, ne peut être « utilisée » et cela malgré de nombreuses tentatives), les opérations de minage commencent à fermes les unes après les autres pour manque de rentabilité et de minerais. L’exploitation à outrance de la ceinture a d’ailleurs rendu les lieux particulièrement dangereux et de nombreuses « stations » de la ceinture ont été détruites par des astéroides mal controlés.