[DARK HOLE] Combat Spatial

with Pas de commentaire

Space Battle

Le combat spatial en 2379 est tout sauf rapide et les distances étant obligatoirement importantes  de nouvelles tactiques ont été mises en place pour refléter l’avancée de l’armement, de la protection des vaisseaux ou mesure et contre mesures électroniques.

La protection

C’est encore la partie qui a le moins évolué. Si les blindages sont devenus réactifs, leur gros désavantage reste le poids, qui a un impact sur les performances du vaisseau et sa consommation de masse de réaction. La mise en place d’un blindage sur un vaisseau reste donc avant un choix et des calculs à faire pour préserver vitesse et maniabilité par rapport à la protection. De fait les vaisseaux légers ont plutôt un blindage léger, alors que les vaisseaux lourds eux “empilent” des couches de blindage pour chaque arme potentielle.
Outre le blindage classique, on trouve du blindage haute densité (généralement en céramique) ou multicouche (une couche ablative, une couche réflective, etc..). On voit aussi du blindage “patchwork” constitué de milliers de “cases” hexagonales dédiées à un type de défense. Ainsi un bloc ablatif cotoie un bloc réfractaire ou un bloc réactif. Ces blocs étant “standards” il ne nécessite pas obligatoirement la dépose du blindage pour le réparer.
N’oubliez pas que pour la majorité des vaisseaux le blindage est une surcouche “extérieure” et n’a donc aucun impact sur les tirs à l’intérieur du vaisseau.
Boucliers : Certaines corporations travaillent sur des émetteurs ultrapuissants de champs magnétiques ou de champs de masse (ie champs Alcubierre) utilisés comme “champ de force”. Outre le fait que le premier n’a d’impact que sur les projectiles magnétiques (Ie Railgun), le second a lui des impacts sur le déplacement Supraluminique. Pour le moment les deux types ont une consommation énergétique monstrueuse pour un résultat plutôt décevant.

Armement

Il existe plusieurs sortes d’armes montées sur les vaisseaux :

Lasers : Généralement plutôt utilisés à titre “utilitaire” (pour découper des astéroïdes par exemple), ils sont utilisés sur des gros vaisseaux, sous forme de double ou triple canon afin d’avoir un maximum d’efficacité sur les cibles en mouvements. Chaque canon “chauffe” la cible le suivant appliquant les dégâts. Portée Moyenne.

PDCs : Point Defense Cannon, ce sont des “gatlings” à projectiles (caseless généralement) dont le but est l’interception des torpilles, missiles ou petits vaisseaux. Généralement gérés automatiquement par le système tactique. Portée Courte.

Particules : Canon a faisceau ou rayon de particules, version “militaire” d’un accélérateur de particule. Il s’agit d’une variante d’un railgun projetant des micros particules à des vitesse proches de la lumières et provoquant une mini explosion à l’impact. Nécessitant peu d’énergie et de munitions c’est l’arme de “base” de tout vaisseau. Utilisés aussi en variante des PDCs. Portée Moyenne.

Plasma : Projetant du gaz à une température de 11 000° (ou plus) maintenu sous forme cohérente par magnétisation et projeté via un accélérateur magnétique. Ancêtre du Canon à Particule il est encore courant. Consomme de la masse de réaction. Portée Moyenne.

Railgun : Canon magnétique projetant des projectiles ferreux ou à sabot ferreux à des vitesses supersoniques. L’arme de prédilection des vaisseaux de combat pour sa versatilité et la facilité à trouver des projectiles (généralement le fer est présent dans les astéroïdes). La consommation énergétique est néanmoins importante et sa cadence de tir limitée. Portée Moyenne à Longue.

Canon à Accélération Supraluminique : (Tanthalus) Variante du Railgun en version survitaminée, le canon utilise une chambre de propulsion (généralement au plasma) afin de garantir une vitesse de départ élevée, encore augmentée par le rail magnétique. Les projectiles solides sont envoyés à la vitesse de la lumière ce qui provoque un rapport poids / dégâts impressionnant. La  longueur du Canon fait que ce type d’arme ne peut pas être monté sur de petits vaisseaux. Portée Moyenne à Longue.

Torpilles et Missiles. Intrinsèquement il n’ya pas de véritable différence entre ces deux types de projectiles, même si les missiles sont plutôt utilisés contre d’autres cibles que des vaisseaux et les torpilles elles sont plutôt utilisées contre les vaisseaux. Le principe des torpilles est de tirer dans l’axe de déplacement du vaisseau afin d’acquérir sa vitesse puis d’accélérer au delà. Cela les rends néanmoins moins pratique pour tirer sur des cibles se trouvant hors de l’axe de déplacement du vaisseau.  Les missiles eux sont plutôt tirés sur le principe des sous marins, avec une prise en compte de la cible plus tardive et autonome. Malgré leur autonomie, leur petite taille (par rapport à un vaisseau) et l’absence de contrainte “humaine” les rends plus rapides et plus agiles et donc difficiles à semer ou à éviter.Portée Longue et Extra Longue.

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.